Eric et Sarah, une exploitation

familiale en Chartreuse

PORTRAIT

Bienvenue dans le parc nationale de la Chartreuse. Un écrin de verdure au pied des montagnes. Ici nous retrouvons Eric et Sarah, frère et sœur jeunes propriétaires de leur propre exploitation agricole. Une histoire familiale que nous sommes ravis de vous partager.


Un duo complémentaire

Il y a un peu plus de deux ans, ils décidèrent de racheter l’exploitation agricole de 40 hectares de leur beau-père.

Ovnis dans une région où les vaches laitières sont reines, ils ont pourtant choisis d’élever des vaches de race à viande et des porcs sur paille. Leur complémentarité est naturellement évidente ! Eric, les yeux bleus perçants, vous parlera avec aisance de son travail sur l’exploitation. Quant à Sarah, c’est son instinct maternel et protecteur qui saute aux yeux. Leur complémentarité, ils la trouvent aussi dans leur répartition des tâches. Sarah est davantage avec les animaux pour les soigner, les nourrir. Eric s’occupe plutôt de la production fourragère, entretien des bâtiments et des terres.

Leur cheptel

Leur troupeau de vaches est composé de 10 mères. La majorité sont des Charolaise, mais on y trouve aussi des Aubrac. On reconnaît la Charolaise à sa robe blanc/beige et son chignon de poil épais. Quant aux Aubrac, elles ont un pelage froment, des cornes en forme de lyre et des yeux qui semblent cerclés de noir. Dès que la saison le permet les vaches sont en extérieur. Ici aucun bruit à l’horizon et aucune pollution ne vient les perturber.


Si vous nous avez suivis, vous aurez compris que dans leur exploitation familiale, c’est Eric qui s’occupe de produire en grande partie ce que les animaux vont manger. Et il en connait un rayon. Il vous expliquera que l’herbe qui pousse sur une même parcelle peut être coupées jusqu’à 3 fois si la saison le permet. Toutefois, le rendement par coupe baisse considérablement, tout comme la valeur nutritive. Il fait donc attention à ne pas donner tout le temps la même chose aux animaux afin de garantir leur bonne nutrition.


Il en va de pair pour les céréales qui complètement l’alimentation des vaches et des porcs. Produite en grande partie à la ferme, cela leur permet de contrôler ce qui est donné aux animaux.

Leurs valeurs

Lorsqu’on écoute parler Sarah de ses porcs élevés sur paille, on comprend là aussi que le naturel prime. Pas d’antibiotique ou de vaccin préventif, de l’homéopathie tant que possible. Une attention constante pour être sûre que touts seront en bonne santé. Aujourd’hui, ce ne sont pas les idées pour améliorer encore plus leur exploitation familiale et les conditions de vie de leurs animaux qui manquent. Ils ont par exemple en tête de mettre de la musique aux cochons ou améliorer la protection des cochons face au vent.


Vous l’aurez compris, Eric et Sarah font la part belle à cette agriculture qu’on aime tant chez Terdivandá : durable, saine et de qualité.


Nous finissons cet article avec leurs sourires, immortalisé sur leurs terres en août dernier.

Partager cet article 

Chaine du froid respectée.
Livraison en véhicule réfrigéré
Livraison offerte en point relais. 
Paiement sécurisé par Carte bancaire, Paypal, Amex
Service client joignable par mail ou par téléphone